Communiqué de l’Union Départementale CGT 04

Communiqué de l’Union Départementale CGT 04

L’Union Départementale CGT 04 tient à nouveau à dénoncer toutes les formes de violence et s’inquiète de la dérive gouvernementale visant à criminaliser toutes les formes d’opposition à sa politique anti-sociale et libérale.

Dans le même temps, le nombre de blessés ne cesse de grandir parmi ceux qui manifestent tout comme les gardes à vue et sanctions pénales sur de simples présomptions.

Mais cela ne suffit pas, l’escalade dans la répression vient de gravir un cap, celui de l’atteinte aux libertés individuelles et collectives par la loi « anti-casseurs ».

La main de fer dans un gant de velours reste une stratégie surannée qui ne peut pas fonctionner quand une immense majorité de la population française a du mal à joindre les deux bouts.

L’Union Départementale CGT 04,fidèle à ses valeurs, appelle l’ensemble des salariés, des fonctionnaires, cadres , retraités, privés d’emplois et la jeunesse à CONTINUER dans la résistance et à S’INSCRIRE dans les mobilisations du samedi proposées par les Gilets Jaunes

L’Union Départementale CGT 04 propose aussi de bloquer l’économie par la grève dans toutes les entreprises et services du département le 19 mars, journée nationale d’actions interprofessionnelles décidée par la CGT, FO, SOLIDAIRES, UNEF, UNL et de participer aux manifestations prévues ce jour-là pour :

  1. Le SMIC à 1800 euros avec 300 euros d’augmentation immédiat avec répercussion sur l’ensemble des salaires mais aussi des pensions et des minimas sociaux
  2. Une fiscalité progressive permettant de financer des mesures visant la justice sociale, solidaire et écologique
  3. Une sécurité sociale intégrant le remboursement à 100% financée par les cotisations sociales et la mise à contribution des revenus du capital
  4. La création de pôles publics gérés par les citoyens des secteurs comme l’énergie, l’eau, les transports, la santé, l’éducation, le logement, les activités postales…….
  5. Le rétablissement de l’ISF
  6. La suppression du CICE pour financer l’augmentation des salaires
  7. La suppression de ces différentes lois (Loi Ore, Logiciel Parcours SUP….) ainsi que du Service National Universel et souhaite que le gouvernement investisse plus de moyens dans l’éducation
  8. Abrogation de la loi « anti-casseurs »

 Fait à digne le 15 février 2019

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire