PAKISTAN : LES MANIFESTATIONS DE MASSE SE MULTIPLIENT CONTRE LA HAUSSE DES PRIX

Francis Fourquin a partagé une publication.

5 h 
5 h 
PAKISTAN : LES MANIFESTATIONS DE MASSE SE MULTIPLIENT CONTRE LA HAUSSE DES PRIX
De nouvelles manifestations lancées par les ouvriers du textile contre la hausse des prix ont eu lieu ce 24 juillet à Faisalabad, ville industrielle importante du Pendjab, la Manchester du Pakistan, dans la zone Sudhar entièrement peuplée d’ouvriers. Ils ont exigé le quasi doublement du salaire minimum. La prochaine étape du mouvement est prévue le 26 juillet.
Cela fait depuis la fin du mois de juin que la nouvelle gauche pakistanaise (HKP) a lancé une campagne très suivie contre l’inflation avec déjà de grosses manifestations le 29 juin.
C’est la première fois qu’une structure politique ouvrière issue de l’union de différentes forces de gauche réussit à contester le contrôle total de la vie politique par les grandes formations bourgeoises PTI et PDM.
Le Pakistan connait depuis fin 2019 – en même temps que l’émergence du mouvement paysans indien – une agitation sociale et politique incessante autour de la question de la hausse des prix et des salaires, qui a valu la chute du gouvernement du PTI d’Imran Khan en avril 2022 par une montée populaire en masse sur la capitale organisée par l’autre rival bourgeois le PDM, mais sur fond de contestations sociales ouvrières continues, contre les licenciements, la remise en cause des acquis sociaux, les privatisations et la hausse des prix. Puis, après sa chute, le PTI a repris le flambeau des mobilisations de masse qui réunissent aujourd’hui des foules importantes contre l’inflation (alors qu’il ne faisait rien contre quand il tenait le gouvernement il y a à peine quelques mois !) dans la perspective d’exiger des élections législatives anticipées.
C’est pourquoi, face à cette mascarade permanente des partis bourgeois PTI et PDM, qui font semblant de s’opposer pour ne rien changer afin surtout d’empêcher une expression politique ouvrière indépendante, plusieurs forces ouvrières syndicales et politiques radicales se sont unies pour faire entendre la voix de la classe ouvrière. Et ça marche !
(Photos du 29 juin 2022)
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire