Expulsion d’Hassan Iquioussen : chronique d’une islamophobie d’Etat.

Cerveaux non disponibles

8 h 
Expulsion d’Hassan Iquioussen : chronique d’une islamophobie d’Etat.

Hier, mardi 30 août, le Conseil d’Etat, la plus haute instance de justice française, a tranché en faveur de l’expulsion d’Hassan Iquioussen du territoire français. Nous pensions naïvement que la justice française suffirait à faire obstacle aux délires aberrants du ministre de l’Intérieur. Il n’en est finalement rien.

Né en France en 1964 et donc âgé aujourd’hui de 58 ans, Hassan Iquioussen se voit aujourd’hui reprocher d’avoir tenu des propos antisémites et dégradants à l’égard des femmes. Les propos en question, qui rappelons le, datent d’il y a vingt ans, sont effectivement condamnables. Depuis sa ligne semble s’être éloignée de ces positions. Seulement, ce n’est finalement pas de ça dont il est question.

Rendez-vous compte, les autorités françaises sont sur le point d’expulser un homme qui est né et a passé l’intégralité de sa vie en France au motif qu’il aurait tenu des propos problématiques il y a vingt ans de cela. Il s’agit d’accusations hypocrites. Régulièrement nous voyons passer des prêches de prêtres conservateurs qui incitent ouvertement à la haine, qui tiennent des propos homophobes, racistes, et qui prônent des valeurs aux antipodes de l’égalité entre les sexes.

Chaque jour, l’extrême-droite parade sur les plateaux télé, propage de propos mensongers qui incitent à la haine des musulmans, des minorités sexuelles, sans parler des propos ouvertement misogynes qu’ils déblatèrent à longueur de journée. Aucun d’entre eux n’a jamais été inquiété par la justice. Pourtant, pas besoin de remonter vingt en arrière pour tomber sur des propos problématiques. Monsieur Darmanin lui-même a écrit un livre dans lequel il camoufle à peine son antisémitisme. Sans parler du fait qu’il était un fervent soutien de la « Manif pour Tous », connue pour ses positions homophobes, transphobes et misogynes.

Seulement voilà, Hassan Iquioussen est musulman, et dans ce pays qu’est la France, cela signifie qu’au moindre pas de côté il sera considéré comme un criminel en puissance qui n’a pas sa place sur le territoire. A tel point qu’à l’instant même où le Conseil d’Etat a rendu son verdict, une armada de policiers était envoyée perquisitionner son domicile. Il est désormais considéré comme un fugitif alors qu’il n’a commis aucun crime. Qu’il y a t-il de surprenant à ce qu’un individu refuse d’être expulsé du pays dans lequel il a passé l’ensemble de sa vie ?

Ce qui est en train de se passer est on ne peut plus inquiétant. L’Etat et sa justice sont en train d’établir un précédent on ne peut plus dangereux. Si aujourd’hui une personne née en France, y ayant vécu pendant près de 58 ans, peut être expulsée pour des propos tenus il y a maintenant plusieurs années, qu’en sera-t-il demain ? Il suffit seulement d’une déclaration du Ministre de l’Intérieur et d’une bonne propagande médiatique de la part des médias réactionnaires pour que la procédure d’expulsion d’Hassan Iquioussen soit mise en marche. C’est le rêve de la droite la plus immonde qui prend forme petit à petit. Si une telle expulsion a lieu, qu’est-ce qui empêchera l’Etat, qui masque à peine son islamophobie, d’expulser nos consœurs et confrères musulman.es à tour de bras ?

Tenir une ligne antiraciste est capital, ce qui se joue actuellement n’est probablement que le début de cette offensive.

Plus que jamais il est nécessaire d’apporter notre soutien à Hassan Iquioussen et de nous élever contre son expulsion, qui n’est rien d’autre que le fruit d’une politique ouvertement islamophobe.

📷 FRANCOIS LO PRESTI / AFP 

Voir moins
184
302 commentaires
105 partages
J’aime

Commenter
Partager

Commentaires

Plus pertinents

  • Marie Hélène

    Les dernières décisions du conseil d’état tendent à prouver que ses membres sont à la botte du gouvernement et ont perdu toute indépendance.
    4
    • J’aime

    • Répondre
    • 4 h
  • Mounir Shatibi

    Le jour où la français comprendront que le problème ne réside pas chez les musulmans mais chez la classe dominante, ça ira beaucoup mieux !
    • J’aime

    • Répondre
    • 8 h
    20 réponses
  • Pat Rick

    Bon débarras. Plus qu à le trouver et direction le Maroc… et ceux qui veulent l écouter parler peuvent le suivre.
    • J’aime

    • Répondre
    • 4 h
    31 réponses
  • Ben Lemon

    Allez hop, retour au bercail !!! Pas besoins de ce genre de personne chez nous, pas de charia en France!
    • J’aime

    • Répondre
    • 7 h
    44 réponses
  • Sabéha La Rifia Al

    clairement là , on a la main mise du gouvernement sur le judiciaire!
    • J’aime

    • Répondre
    • 8 h
    3 réponses
  • Corinne Martin

    Sûrement un Imam contre l’ordre établie par la secte dominante ?
    • J’aime

    • Répondre
    • 5 h
Afficher 11 autres commentaires
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire