PREMIÈRE VICTOIRE POUR LA ZAD DE LA CLUSAZ

Il y a de ça quelques semaines, nous vous faisions état d’un projet de retenue d’eau potable censée contenir 148.000 m3, et pour laquelle il était prévu de détruire 8 hectares de forêt (voir la vidéo de Guillaume Tatu et lire le post qui l’accompagne).
Au passage, nous apportons notre soutien à cet élu écologiste qui a été depuis menacé de mort à plusieurs reprises pour sa prise de position.
Ce projet était censé alimenter la commune en eau potable, mais était surtout destiné à alimenter les canons à neige avec de l’eau potable, alors que l’eau va se faire de plus en plus rare.
Durant les concertations, les locaux avaient rejeté ce projet à 76%.
A 1500 mètres sur le plateau de Beauregard, il ne neigera probablement bientôt plus beaucoup, et à moyen terme plus du tout .
L’idée d’un canon à neige paraît donc complètement farfelue compte-tenu de notre futur proche.
On ne sauvera pas éternellement la pratique du ski avec des solutions à court-terme de ce genre et surtout pas en détruisant des écosystèmes, peu importe leurs tailles.
Le confinement nous a montré à quel point nos modes de fonctionnement sont destructeurs, y compris pour nous même. Mais aussi à quelle vitesse nous pourrions réduire notre impact sur la biosphère.
Dans ce cas précis, l’enjeu c’est déjà de reconnaître que la neige sera de plus en plus rare, et que c’est une conséquence directe de notre mode de vie qui aura son influence sur l’alimentation des cours d’eau et des nappes phréatiques.
Une victoire qui en appelle d’autres !
Peut être une image de 4 personnes et texte
546
37 commentaires
119 partages
J’aime

Commenter
Partager
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire