Covid : émeute dans une usine de Zhengzhou

Alain Bertho

Nov 23

Les travailleurs de la plus grande usine d’iPhone d’Apple Inc. à Zhengzhou, en Chine, se sont affrontés avec des agents de sécurité alors que les tensions débordaient après près d’un mois sous des restrictions strictes destinées à étouffer une épidémie de Covid. Les employés de l’usine de Foxconn Technology Group ont quitté les dortoirs aux premières heures de mercredi, dépassant les gardes vêtus de blanc. (Vidéo fournie par un témoin

23 novembre 2022
Des employés de la plus grande usine d’iPhone d’Apple au monde ont été battus et détenus lors de manifestations concernant des différends contractuels dans le cadre de contrôles antivirus, selon des employés et des vidéos publiées mercredi sur les réseaux sociaux. Des vidéos sur les réseaux sociaux chinois qui indiquaient qu’elles avaient été filmées à l’usine de la ville centrale de Zhengzhou montraient des milliers de personnes masquées face à des rangées de policiers en tenue de protection blanche avec des boucliers anti-émeute en plastique. ► Abonnez-vous à The Economic Times pour les dernières mises à jour vidéo.

 

Émeutes dans l’usine de Foxconn de Zhengzhou, plus grand centre de production d’iPhone
15

Crédits : DanielVilleneuve/iStock/Thinkstock
Bloomberg rapporte que des émeutes ont éclaté dans la plus grande usine d’iPhone au monde, dans la nuit de mardi à mercredi. Les raisons seraient multiples, principalement des salaires impayés et une peur presque panique de nouveaux foyers d’infection Covid-19.

Foxconn, a priori dépassée par l’ampleur du mouvement, aurait fait appel aux services de sécurité de l’usine pour ramener l’ordre. MacG rappelle que fin octobre, des employés s’étaient enfuis du site, par peur déjà de la maladie, mais également à cause de mesures draconiennes de quarantaine.

Plusieurs vidéos sont apparues. On peut y voir des hommes en combinaison blanche de protection sanitaires, décrits comme faisant partie de la police et des services de sécurité, tandis que les autres seraient les employés de l’usine.

À la BBC, Foxconn a déclaré que l’usine était revenue à son fonctionnement normal hier soir. L’entreprise a confirmé que les émeutes auraient éclaté à cause de primes non versées, mais que celles-ci étaient gérées conformément à la loi. Un employé a cependant affirmé que les contrats avaient été modifiés pour que ces primes ne soient pas versées et que les employés étaient mis en quarantaine sans avoir à manger.

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire