PANIQUE AU SOMMET DE L’ETAT BRITANNIQUE FACE AUX GREVES

Alors que le gouvernement conservateur parle d’utiliser l’armée pour remplace des agents de contrôle de l’immigration, des ambulanciers voire des infirmières qui sont ou qui vont entrer en grève, l ‘amiral Sir Tony Radakin, le chef des forces armées britanniques, a mis en garde le gouvernement s’il voulait utiliser des militaires pour remplacer des travailleurs en grève; Il a déclaré : « Nous ne sommes pas une force de réserve pour remplacer des grévistes « en précisant que ce serait « périlleux » d’aller dans ce sens.
Par ailleurs de nombreuses voix s’élèvent pour dire que les militaires ne sont pas formés à ces travaux et que ce serait « périlleux » pour les usagers. Bref, il a envoyé paître le gouvernement ! Un échec de plus pour les conservateurs…
Le gouvernement parle d’utiliser 1 000 soldats alors qu’il y a plus de 100 000 infirmières qui font grève pour 19% d’augmentation, pour ne parler que d’elles, et plus de 1,5 millions grévistes au total en ce mois de décembre. Le gouvernement n’a pas le souci d’être pratique, c’est juste une mesure politique pour faire semblant d’être ferme alors qu’il est totalement dépassé par la situation et complètement impuissant mais pour voir aussi si certaines directions syndicales ne voudraient pas utiliser ce prétexte pour abandonner la lutte.
Rien n’a marché, même l’armée l’a envoyé bouler. Elle craint certainement vu la popularité des grèves que cela impacte le moral des troupes…. voire leur refus ! Un gouvernement de zombies… qui essaie de faire peur mais qui montre juste qu’il est impuissant parce que déjà mort
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire