ÉNERGIE : UN BOULANGER APPELLE À LA MOBILISATION APRÈS AVOIR VU S’ENVOLER SA FACTURE D’ÉLECTRICITÉ

Rémi Monde était en direct.

6 h 


ÉNERGIE : UN BOULANGER APPELLE À LA MOBILISATION APRÈS AVOIR VU S’ENVOLER SA FACTURE D’ÉLECTRICITÉ

Plusieurs boulangers sont asphyxiés par la flambée du prix de l’électricité. D’après la confédération des boulangers de l’Oise, un artisan sur deux pourrait fermer à cause de cette hausse. L’un d’eux, Julien Pedussel, a décidé d’alerter sur sa situation et sur celle de ses confrères en organisant une opération coup de poing à Villers-Saint-Paul.

Julien Pedussel a repris la boulangerie de Rieux (Oise) il y a deux ans. Mais fin décembre, c’est la désillusion pour ce jeune artisan. Il a reçu une facture d’électricité dont le montant s’élève à 12.882,58 euros.

C’est un véritable coup de massue car deux mois plus tôt, sa facture n’était que de 1.000 euros. Le jeune entrepreneur a donc décidé de faire opposition auprès de sa banque.

«UN COUP DE POIGNARD»

«Je ne peux pas payer une facture d’électricité de 12.000 euros avec un chiffre d’affaires de 20.000 euros. Ce n’est pas possible», témoigne Julien Pedussel. Ajoutant qu’il doit d’abord «payer ses ouvriers, ses fournisseurs et ses autres charges». «Cette facture est un coup de poignard, c’est assassiner les artisans», explique-t-il.

Et il est hors de question pour ce boulanger de répercuter le prix de cette facture d’électricité sur le consommateur en augmentant le prix de la baguette à 3 euros. «D’ailleurs, qui achèterait une baguette à un tel prix alors que les supermarchés qui sont dans les alentours ont une baguette à moins d’un euros?», témoigne Julien Pedussel au micro de CNEWS, ce lundi.

Pourtant, il l’assure, il fait tout ce qu’il peut pour réduire sa consommation d’énergie. Il est même prêt à travailler dans la pénombre et sans chauffage dans un atelier à 12°C. Mais aujourd’hui, il se sent abandonné car l’amortissement de 20% par l’Etat pour les professionnels est insuffisant. «C’est un pansement sur une plaie béante, mais c’est surtout aux fournisseurs d’énergie qui nous assassinent de faire un geste», explique Julien Pedussel.

Aujourd’hui, il veut mobiliser l’opinion en menant une action coup-de-poing ce lundi 2 janvier. Julien Pedussel appelle donc à manifester «pour protester contre l’augmentation de nos factures d’électricité».

 

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire