Lettre aux maires de la Cgt Fapt SYNDICAT

Mesdames et Messieurs les Maires,

Le syndicat CGT FAPT O4 vous adresse les meilleurs vœux pour cette année 2023 pleine de bonheur et remplie d’actions vous permettant d’améliorer la vie quotidienne de vos concitoyens. 
Nous le souhaitons réellement car , parallèlement nous venons de prendre connaissance de la stratégie postale qui s’annonce désastreuse pour nos territoires ruraux.
 
Un grand nombre de communes qui possèdent encore des bureaux de poste doivent s’attendre désormais à des rencontres programmées avec LA POSTE en vue de propositions de transformations fondamentales de point de contact parce que c’est bien de cela qu’il s’agit.
 
A l’appui des résultats faussés de 2021 et 1er semestre 2022 ( fermeture intempestives des bureaux, diminution des horaires d’ouverture, crise sanitaire et économique), on attaque frontalement le service public ( péréquation tarifaire, accessibilité bancaire….) et on accentue aussi la fracture numérique, faisant des nos départements ruraux des enclaves sociales.
 
Les arguments que vont développer les représentants de LA POSTE relèvent de la duperie et du dogmatisme commercial : timbre rouge, , dimension environnementale et puis et surtout les indicateurs de fréquentation bureaux. L’adage dit bien que  » quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ».
 
Depuis des années, vous le savez , la CGT FAPT 04 ( CGT poste) a toujours été à vous côtés pour vous aider dans la compréhension de la stratégie postale et à repousser certaines orientations qui étaient contraires à l’intérêt des citoyens et de notre nation.
 
Aujourd’hui, il serait très intéressant d’organiser des débats publics sur la défense du service public afin que notre bien commun soit préservé, gage de cohésion sociale, de démocratie et d’économie publique.
 
Nous sommes tout disposés à vous aider et à y participer.
 
Recevez Mesdames et Messieurs les Maires, nos sincères salutations syndicales

Philippe JOURDAN

CGT FAPT 04

06 41 37 01 89
close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire