Des groupes de défense des droits demandent une enquête sur les décès lors de la traversée de Melilla

LR : 37 migrants morts à la frontière Maroc/Espagne, 46 au Texas, un monde affreusement inhumain.

Le bilan des tentatives de traversée massive du Maroc vers l’enclave espagnole s’élève à 23 morts alors que Pedro Sanchez dénonce « l’attaque contre l’intégrité territoriale ».
Des policiers anti-émeutes ont bouclé la zone après l'arrivée de migrants sur le sol espagnol et franchi les clôtures séparant l'enclave espagnole de Melilla du Maroc à Melilla, en Espagne, le vendredi 24 juin 2022 [Javier Bernardo/AP]
La police anti-émeute a bouclé la zone après l’arrivée de réfugiés et de migrants sur le sol espagnol après avoir franchi les clôtures séparant l’enclave de Melilla du Maroc le 24 juin [Javier Bernardo/AP]

Des groupes de défense des droits humains au Maroc et en Espagne ont appelé à une enquête sur la mort de 23 personnes lors d’une tentative de traversée massive vers l’enclave espagnole de Melilla en Afrique du Nord.

Les autorités ont déclaré que les individus étaient morts vendredi à la suite d’une « bousculade » après qu’environ 2 000 personnes aient tenté d’escalader la clôture de fer qui sépare le Maroc et Melilla, certaines tombant dans la tentative.

L’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), dans une série de tweets samedi, a appelé à une enquête « complète, rapide et sérieuse » sur les événements de vendredi et a publié des vidéos des suites de la tentative de traversée en masse.

Les images montraient des dizaines de personnes allongées près de la barrière frontalière, certaines saignant et beaucoup apparemment sans vie alors que les forces de sécurité marocaines se tenaient au-dessus d’elles. Dans l’un des clips, un agent de sécurité marocain semble utiliser une matraque pour frapper une personne allongée sur le sol.

L’AMDH a déclaré que beaucoup de ces blessés « ont été laissés là sans aide pendant des heures, ce qui a augmenté le nombre de morts ».

Il a également donné un nombre de morts plus élevé que le chiffre fourni par le ministère marocain de l’Intérieur, affirmant que 29 personnes ont été tuées, mais le chiffre n’a pas pu être confirmé dans l’immédiat.

Il n’y a pas eu de commentaire immédiat des autorités marocaines sur les allégations de l’AMDH, mais un responsable marocain anonyme a déclaré à l’agence de presse Reuters que le personnel de sécurité n’avait pas fait un usage excessif de la force lors des événements de vendredi.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a quant à lui condamné la tentative de traversée massive comme une « agression violente » et une « atteinte à l’intégrité territoriale » de l’Espagne.

« S’il y a quelqu’un responsable de tout ce qui semble s’être passé à cette frontière, ce sont les mafias qui font le trafic d’êtres humains », a-t-il déclaré.

 

liste de 4 articles

fin de liste

close

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire